bouchain gare En février 2017, La Voix du Nord interpellait ses lecteurs avec cette question : quel avenir pour la gare de Bouchain ? En effet, le bel édifice de cette gare est fermé depuis 2015. Depuis cette publication, les évènements se sont précipités. La SNCF envisage maintenant de détruire le bâtiment voyageurs de la gare de Bouchain. C'est une véritable aberration historique et patrimoniale.


1) Petit rappel des faits : Voici le texte de La Voix du Nord de février 2017 (1)


"Depuis plus de deux ans, la gare de Bouchain est fermée au public. Les trains entre Valenciennes et Cambrai s’arrêtent toujours et les voyageurs peuvent acheter leur billet à une borne automatique, mais le devenir du bâtiment, datant du XIXe siècle, n’est pas encore tranché.

D’aspect extérieur, le bâtiment en brique rouge, remontant au milieu du XIXe siècle, a du charme. En réalité, comme l’indique la SNCF, propriétaire des lieux, son état « est un peu délabré ». Dernière péripétie en date, un fort coup de vent à la mi-janvier qui a fait s’effondrer une cheminée.

« Par précaution, on a mis en place un périmètre de sécurité autour du bâtiment », indique Nicolas Bernard, responsable affaires publiques chez Gares et Connexions, une filiale de la SNCF. Depuis décembre 2014, les accès au site sont condamnés ; les voyageurs étant invités à prendre leur billet à la borne située sur le quai. D’après les chiffres avancés par la SNCF, la fréquentation des lieux aurait baissé ces dernières années passant de 54 000 personnes en 2012 à un peu moins de 35 000 voyageurs deux ans plus tard.

gare bouchain photo la voix du nord

Photo La Voix du Nord
Une « étude technique » est désormais lancée pour déterminer le sort du bâtiment. La démolition est-elle envisagée? « Aucune décision n’a été prise », souligne Nicolas Bernard, sans pour autant exclure complètement l’hypothèse.

« Notre objectif, c’est comment on rétablit un système d’accueil plus confortable pour les voyageurs. Notre vocation n’est pas de démolir, ça n’est pas notre choix la plupart du temps. On peut envisager de créer un abri fermé avec de meilleures assises. On peut aussi parfois financer la rénovation de tout le bâtiment. »

Et d’ajouter que la SNCF va écrire à la ville de Bouchain ainsi qu’à la Région pour solliciter des « partenariats » et « aviser avec elles de l’avenir du bâtiment ».
Réponse dans les prochains mois"

2) La SNCF veut détruire le bâtiment-voyageurs de la gare de Bouchain. Une aberration historique et patrimoniale.

Un an plus tard, le 23 avril 2018, la Voix du Nord publie un nouvel article. Cette fois le doute n'est plus permis, la SNCF a pris la décision de détruire, d'ici à la fin de cette année, le bâtiment du XIXe siècle de la gare de Bouchain. C'est une aberration sur le plan historique et culturel. Une fois encore, c'est une logique bassement comptable qui s'applique : après avoir des années durant, laissé le bâtiment à l'abandon, sans entretien ni chauffage, la SNCF estime aujourd'hui que la destruction dudit bâtiment serait moins onéreuse que sa rénovation. Une "logique" absurde mais tant de fois affichée pour vouloir expliquer la raison de la destruction d'un édifice à grande valeur historique. lire l'article.

Comme je le détaille dans mon livre « Denain, histoire d’un bassin industriel »  les gares de Lourches et de Bouchain, sur bien des points identiques, sont nées du déploiement, en 1857 et 1858, de la ligne ferroviaire reliant Somain à Busigny. Aujourd’hui, cette ligne est toujours en activité, mais la plupart de gares ont été détruites. Dans le Valenciennois, il ne que reste que celle de Bouchain. Plus qu’une gare, ce bâtiment est un patrimoine de grande valeur historique. Le détruire est une aberration. Lire l'article.

Une pétition " Sauvons la gare de Bouchain" a été lancée. Cliquez ici.

Francis Dudzinski-Ozdoba. Historien & Journaliste.

(1) Texte : La Voix du Nord. Jérémy Lemaire avec J.-J.C (Clp), publié le 26/02/2017